Accueil > Ressources > Nous avons lu > Comprendre et aider les élèves en échec


Recension parue dans le N° 405 de juin 2002

Comprendre et aider les élèves en échec

Emmanuelle Yanni, ESF éditeur, 2001.


L’auteur, psychologue clinicienne, écrit ici un livre de psychopédagogie, à lire comme tel et non comme un « manuel » qui expliquerait comment transformer les pratiques des enseignants démunis devant l’échec scolaire. Les concepts utilisés sont souvent ceux de la psychanalyse, il faut le temps de se les approprier. Ce cadre posé, la lecture du livre n’en est pas moins enrichissante pour les enseignants, dans la lignée des travaux de Serge Boimare, Francis Imbert ou Mireille Cifali. Il s’agit toujours de nous laisser interroger par l’échec de certains élèves pour prendre conscience que l’apprendre se joue dans un espace conflictuel, entre la résistance à ce qui ne vient pas de nous et le désir d’exister parmi les autres. Que ce conflit prenne, pour certains, des formes aiguës ne signifie pas pour autant, dit l’auteur, qu’il faille en renvoyer la résolution à d’autres espaces ; c’est dans le champ scolaire, dans les modes d¹échange pédagogiques qu’un autre rapport à l¹apprentissage pourra surgir. Favoriser la position de recherche, aider l’élève à prendre conscience de ses représentations, pratiquer des démarches métacognitives, autant de points de repère que peut utiliser l’enseignant pour proposer à l’élève un « entre-deux », un espace qui l’aide à passer de l’enfermement dans le vécu subjectif à la réalité partagée.

Finalement, des deux verbes présents dans le titre, c’est surtout le premier qui est développé et approfondi au long de cet ouvrage. La réflexion proposée nous touche profondément parce qu’elle nous oblige à penser et à traiter, dans la mesure de nos moyens, la réalité quotidienne du non-apprendre que toutes nos stratégies visent à tenir en lisière de notre perception.

Florence Castincaud