Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Communiqué du groupe « De l’ambition pour la réforme des lycées (...)


Communiqué du groupe « De l’ambition pour la réforme des lycées »

21 juin 2009

Le collectif "De l’ambition pour la réforme des lycées" regroupe associations, syndicats et mouvements pédagogiques depuis l’automne dernier. Il réagit ci-dessous au rapport rendu à la suite de la mission consultation sur le lycée de Richard Descoings.


Richard Descoings a placé ses travaux sous le signe de deux exigences, celle de l’écoute et celle de la crédibilité. Il a effectivement beaucoup écouté et ses préconisations semblent crédibles, mais on n’y trouve ni ambition, ni projet pour le lycée de demain. La recherche permanente du consensus conduit au mieux à une accommodation de l’existant. Pour refonder le lycée, il faudra bien oser s’attaquer aux verrous du système que nous avions identifiés dans nos textes et travaux précédents : temps de l’élève, métier enseignant, évaluation et baccalauréat, parcours des élèves et filières.

Il a tenu compte de la parole des lycéens et propose des pistes intéressantes en matière de démocratie lycéenne. Néanmoins, sur beaucoup de sujets il établit un catalogue de mesures qui vont de l’anecdotique aux vœux pieux en passant par des confusions, en particulier sur le sujet de l’accompagnement. Il ne tranche pas suffisamment sur des sujets fondamentaux.

Le groupe « Ambition pour la réforme des lycées » est prêt à entrer dans le débat annoncé pour l’automne. Ce débat devra inclure les deux points de la refondation avancés par Richard Descoings : le temps des lycéens et les missions des enseignants. L’heure n’est plus à la recherche du consensus. La conclusion du rapport met les politiques face à leurs responsabilités.


- le rapport est disponible sur le site "Lycée pour tous"

Voir en ligne : Le site du collectif « De l’ambition pour la réforme des lycées »


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.