Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Colloque du SNES : Repenser la place et le rôle des humanités dans le (...)


Colloque du SNES : Repenser la place et le rôle des humanités dans le système éducatif

Le jeudi 13 Novembre de 9h30 à 17h dans les locaux de l’Ecole Normale Supérieure, rue d’Ulm à Paris


La philosophie, les sciences humaines, les lettres, les langues vivantes et anciennes, les arts constituent ce qu’on a perdu l’habitude d’appeler " les Humanités".
Il y a urgence à repenser et réaffirmer leur place parce qu’elles sont des éléments essentiels de la formation du citoyen, parce qu’une réforme des lycées est engagée, parce que se désintéresser des humanités est un symptôme inquiétant pour l’évolution de notre société.
La séparation qui s’est instaurée entre les "Lettres" et les "Sciences", tant dans la société que dans le système scolaire conduit à l’effacement progressif de l’enseignement des disciplines dites littéraires tandis que les sciences sont parfois perçues comme opaques et suspectes.
Il faut retisser les liens entre ces champs du savoir qui doivent se nourrir les uns des autres.
A l’initiative des professeurs de philosophie du SNES (syndicat des enseignements du second degré), une journée de réflexion et de débats vous est proposée le jeudi 13 Novembre de 9h30 à 17h dans les locaux de l’Ecole Normale Supérieure, rue d’Ulm à Paris.

Deux tables rondes sont organisées

Le matin : Quelles humanités pour quelle société ?
Avec la participation de :
- Alain Badiou, philosophe, dramaturge et romancier.
- Etienne Klein, physicien et philosophe.
- Hélène Merlin-Kajman, professeur de littérature à Paris III.

L’après-midi : Quel enseignement des humanités pour quel lycée ?
Avec la participation de :
- Edouard Aujaleu, président de l’association des professeurs de philosophie de l’enseignement public.
- Hélène Bouchilloux, professeur de philosophie à l’université Nancy II.
- Roland Hubert, cosecrétaire général du SNES.
- Denis Paget, auteur de "Aventure commune et Savoir partagés".