Accueil > Publications > Articles en ligne > Bibliographie et sitographie


N° 547 - Des alternatives à l’école ?

Bibliographie et sitographie

Richard Étienne, Jean-Pierre Fournier

Quelques ouvrages et articles choisis et commentés

Michèle Amiel, Richard Étienne, Marie-Christine Presse, Apprendre et vivre la démocratie à l’école, CRDP, 2003.

Même s’il date d’une quinzaine d’années, cet ouvrage présente une recherche dans une dizaine d’établissements (dont Vitruve et Saint-Nazaire présents dans ce dossier) qui entendaient faire vivre la démocratie dans leurs murs et ont échangé régulièrement sur leurs pratiques dans la plus grande hétérogénéité, de la maternelle au lycée en passant par le collège et le lycée professionnel, en mêlant établissements expérimentaux et écoles ordinaires.

Luc Cédelle, Un plaisir de collège, Seuil, 2008.

Dans ce livre, Luc Cédelle présente sa vision du collège Clisthène souvent évoqué dans les pages des Cahiers pédagogiques n°s 413-414, avril 2003, Hors-série numérique de 2009, gratuit et téléchargeable à l’adresse http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/pdf/Clisthene-2.pdf, etc. Même s’il n’est pas présent dans ce dossier, le collège Clisthène et la Fédération des établissements publics innovants (www.fespi.fr) à laquelle il adhère sont des références pour qui veut penser des écoles autres et autrement dans le service public.

Sylvain Connac, Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour l’école, ESF éditeur, 2005.

Cet ouvrage de Sylvain Connac présente tous les éléments pour comprendre, connaitre et commencer à pratiquer les pédagogies coopératives, même si rien ne peut remplacer l’enrichissement expérientiel d’une pratique collective, comme au collège Pons de Perpignan.

Célestin Freinet, L’école moderne française, Ophrys, 1945.

Les écrits de Célestin Freinet sont nombreux et reflètent sa volonté de rompre avec une forme scolaire bourgeoise qui se sert du lycée pour discriminer les classes populaires.

Bruno Garnier (coord.), « L’éducation informelle contre la forme scolaire ? », Carrefours de l’éducation n° 45, avril 2018.

Michèle Guigue et Rébecca Sirmons, L’instruction en famille. Une liberté qui inquiète, L’Harmattan, 2015.

Les auteures de ce livre traitent cette forme d’éducation à la maison en deux parties, l’une consacrée aux perspectives françaises pour lesquelles elles recourent à des approches qualitatives, et l’autre aux perspectives internationales qu’elles peuvent développer en s’appuyant sur des statistiques qu’elles n’oublient pas de critiquer. Cet ouvrage permet de comprendre un choix trop rapidement assimilé en France à une dérive sectaire.

Marie-Anne Hugon, Marie-Laure Viaud (coord.), « Les écoles et pédagogies “différentes” : approches internationales », Revue française d’éducation comparée n° 15, 2017.

Marie-Anne Hugon et Marie-Laure Viaud sont les plus grandes spécialistes des écoles et des pédagogies autres ou différentes, auxquelles elles consacrent même un site internet, que nous conseillons de consulter régulièrement : https://www.recherchespedagogiesdifferentes.net/.

Catherine Piraud-Rouet, Les pédagogies alternatives pour les nuls, First éditeur, 2017.

C’est une présentation grand public et réellement informée (ce n’est pas si fréquent) des grands courants pédagogiques novateurs, de Montessori à Freinet en passant par Steiner et bien d’autres.

Xavier Riondet, « Les pratiques de soi au cœur de la pensée critique des Freinet », in André Robert et Bruno Garnier (dir.), La pensée critique des enseignants. Éléments d’histoire et de théorisation, PURH, 2015.

Fabienne Sérina-Karsky, « La formation des jardinières d’enfants, une institutionnalisation conflictuelle (1910-1931) », in Bruno Garnier et Pierre Kahn (dir.), Éduquer dans et hors de l’école. Lieux et milieux de formation, XVIIe-XXe siècles, PUR, 2016, p. 171-183.

En cette année où l’âge de l’instruction obligatoire devrait être abaissé à 3 ans en France, la formation des personnels éducatifs pour les enfants de moins de 6 ans est une problématique qui peut être éclairée par l’Histoire.

Guy Vincent, L’école primaire française. Étude sociologique, PUL, 1980.

Guy Vincent, Bernard Lahire, Daniel Thin, « Sur l’histoire et la théorie de la forme scolaire », in Guy Vincent (dir.), L’éducation prisonnière de la forme scolaire ?, PUF, 1994, p. 30.

C’est Guy Vincent qui a montré dans ses travaux et ses écrits que l’école est en quelque sorte prisonnière d’une « forme scolaire » qui s’impose à elle et rend difficile son changement.

« Pédagogies alternatives, pour qui, pour quoi faire ? », N’Autre école n° 7, automne-hiver 2017-2018.

Il va de la « classe de Sophie » à des écoles bulgares ou sénégalaises, en passant par d’utiles retours historiques (les classes nouvelles, Montessori, la pédagogie institutionnelle, les républiques d’enfants). L’ensemble est parfois très polémique, mais d’une grande richesse.

Des sites

Le site du film d’Agnès Fouilleux interviewée par Sylvain Connac : https://www.lesfilms.info/https://www.lesfilms.info/
De nombreuses options sont proposées pour le présenter et débattre de l’école.

Pour le tétra-aide : https://pidapi-asso.fr/videos-et-audios/le-tetra-aide

Pour le collège Pons, on pourra consulter trois documents : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7575 qui résume le projet de manière très synthétique ;

https://www.youtube.com/watch?v=OntdFwysdGo qui est la vidéo dont nous nous sommes inspirés pour présenter quelques points saillants des pratiques ;

https://www.youtube.com/watch?v=Cbq0RxEof0I qui témoigne de la réflexion d’une partie des enseignants impliqués et du principal du collège au moment du lancement du projet.

Le site de la Fédération des établissements scolaires publics innovants (Fespi) permet d’accéder à une douzaine d’établissements qui marient l’appartenance au service public et une démarche innovante globale : www.fespi.fr.

Sur la librairie

Cet article vous a plu ? Poursuivez votre lecture avec ce dossier sur le même thème...

JPEG

 

Des alternatives à l’école ?
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.
Voir le sommaire et les articles en ligne


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 548 - Des collectifs enseignants connectés

    Rencontres connectées, rencontres en réel, une circulation fluide
  • N° 548 - Des collectifs enseignants connectés

    Le travail collectif des enseignants avec des ressources
  • N° 548 - Des collectifs enseignants connectés

    Formation initiale et communautés d’apprentissage
  • N° 548 - Des collectifs enseignants connectés

    Mais alors, que faut-il pour que ça marche ?
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    Bibliographie et sitographie
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    Pratiques de pleine attention et effets de la méditation
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    Une classe pour se reconstruire
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    Être plutôt qu’avoir ?
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    L’école démocratique pour apprendre librement
  • N° 547 - Des alternatives à l’école ?

    À la recherche de nouveaux paradigmes éducatifs