Accueil > Ressources > Nous avons lu > Ateliers philo à la maison


Ateliers philo à la maison

Michel Tozzi et Marie Gilbert, ed. Eyrolles, 2016

28 mars 2017

Quel parent n’a jamais été dérouté par des questions ou des remarques de son enfant ? «  C’est pas juste !… pourquoi on ne vit pas toujours ?… pourquoi faut-il aller à l’école ? pourquoi y a-t-il des guerres ?  »

Très jeunes, les enfants se posent des questions sur le sens de la vie et du monde qui les entoure, sur leur place dans ce monde et leurs relations avec les autres. Ces questions, nous ne pouvons pas y répondre à leur place, mais nous pouvons les aider à y réfléchir, et à plus long terme, créer chez eux une culture de la question et l’habitude de penser par eux-mêmes. Ce livre, qui prend au sérieux les questions des enfants, est fait pour y aider.

Réfléchir en famille à des questions philosophiques peut être source de plaisir, apprend à la fois la liberté d’expression et la rigueur, aide à mettre à distance les peurs, relie la singularité de chacun au collectif de la condition humaine.

Cet ouvrage est divisé en deux parties, l’une portant plutôt sur la méthode, l’autre proposant des ateliers sur diverses notions.

Avec ce livre, nous apprenons d’abord à distinguer les questions philosophiques des autres types de questions, nous nous demandons à quel moment discuter avec l’enfant : quels sont les avantages des moments spontanés nés d’un événement du quotidien ou d’une question traitée «  à chaud  » ou de rendez-vous réguliers consacrés à la réflexion ? La suite de la première partie est consacrée à la façon de discuter philosophiquement avec un enfant : comment se comporter pour inviter à la rigueur tout en préservant la liberté de penser et s’exprimer de celui-ci ? pour l’aider à s’exprimer et à approfondir sa penser sans le faire à sa place ? Tout le début du livre est consacré à des conseils de méthode, d’organisation, de démarche, avec pour objectif que l’échange soit à la fois centré sur l’enfant et exigeant, rationnel… philosophique.

L’essentiel de l’ouvrage est consacré à présenter quinze ateliers centrés sur les questions et thèmes les plus fréquents : par exemple l’identité, l’amour, les émotions, l’école, les différences, la liberté, la justice, la vérité, le vivre-ensemble, le bonheur… Chaque chapitre est introduit par une page «  pour les parents  » qui présente les enjeux de la réflexion sur cette notion et son intérêt pour des enfants. Ensuite, chaque thème est problématisé à hauteur d’enfant : réfléchir sur l’amour, ce peut être faire la différence avec l’amitié, se demander ce qu’est être amoureux, si l’amour change au fil du temps, si aimer rend heureux ou malheureux, aide à grandir… On peut ainsi choisir ce qui intéresse l’enfant, éliminer ce qui n’est pas encore dans ses préoccupations pour y revenir quand il aura grandi (non pas éliminer d’emblée : on se rend vite compte, en discutant avec un enfant, si un point ne l’intéresse vraiment pas…). Des situations nombreuses sont proposées ensuite pour aborder le thème, puis pour l’approfondir. On trouvera des jeux, des histoires courtes, des exemples empruntés au quotidien à commenter et questionner, des questions. Là encore, le nombre et la variété des propositions aideront à s’adapter à la maturité de chaque enfant. Toutes, même les plus ludiques, demandent engagement intellectuel et personnel. A côté de la raison, l’imagination et la sensibilité sont convoquées.

La maquette est aérée, le texte illustré de dessins qui allient l’humour et le symbolisme, c’est aussi un «  beau  » livre, agréable à consulter et utiliser.

Bref, la carte idéale pour partir en voyage dans les idées, à la découverte de soi, des autres et du monde dans lequel nous vivons tous. Je ne peux que souhaiter à de nombreux enfants de découvrir avec leurs parents, grâce à ce livre, que «  réfléchir est un plaisir qui fait grandir  ».

Elisabeth Bussienne