Accueil > Le Cercle de recherche et d’action pédagogiques > Les évènements > Les assises de la pédagogie > Premières Assises de la pédagogie 2007 - Résister et proposer > Atelier : Démocratie et citoyenneté


Premières Assises de la pédagogie : Résister et proposer

Atelier : Démocratie et citoyenneté

À Paris le 3 février 2007 - Animé par la FOEVEN


Ce qui ressort des échanges :

Après avoir fait le constat de la double crise de l’école

  • le rapport au savoir
  • le rapport à la loi

PRINCIPE
L’importance, la nécessité d’éduquer les jeunes à la citoyenneté et à la démocratie, représentative et participative est fortement affirmée par tous. Cette éducation est très liée aux autres apprentissages et associée pour les participants à la notion de droits, déclinée de différentes façons ( droit à..., droit de..., droit réflexif, rapport à la loi ) C’est à la fois lié au lien social, au vivre ensemble, à la participation et à l’engagement, à la solidarité, au partage mais aussi à l’accès à la pensée et à l’action sur le monde. Vivre ensemble et apprendre ensemble, apprendre en prenant des responsabilités. Cette éducation est complémentaire de celle de la famille(co-éducation)

POUR CHANGER QUELQUE CHOSE DANS L’ECOLE
Faire en sorte que les règlements intérieurs soient mis en conformité avec le droit (créer des espaces de droits) et en particulier avec la convention internationale des droits de l’enfant.
Former les enseignants dans ce sens pour qu’ils ne soient pas juges et parties.
Et se donner les moyens pour que les droits deviennent réels.

Les participants ont proposé différents dispositifs pour avancer sur cette voie.

  1. l’éducation à la citoyenneté et à la démocratie sont à mettre nécessairement en parallèle avec l’apprentissage des savoirs. (voir la formation des enseignants). La classe restant le LIEU du « vivre ensemble » et de la formation à la pensée pour aborder la Démocratie
  2. Développer (et former les enseignants) à la pédagogie de la discussion pour favoriser la réflexion et créer un « intellectuel collectif » ( démocratie ) à partir de toutes les propositions individuelles. ( Attention : éviter et refuser le débat au sens littéral)

    D’AUTRES PISTES
    Agir sur l’évaluation et ( peut-être ? ) séparer le rôle de l’enseignant dans les apprentissages, de l’évaluation sommative. Le mélange des deux rôles est jugé préjudiciable aux apprentissages.

  3. Une école FORMATIVE et non plus une école SELECTIVE ( Nous n’avons pas cherché de consensus sur cette proposition.)
  4. Développer les établissements expérimentaux basés sur les apprentissages par la prise de responsabilité.