Accueil > Publications > Articles en ligne > Apprendre les mots de son futur métier


N° 508 Apprendre à chercher, chercher à apprendre

Apprendre les mots de son futur métier

Michel Blois

La découverte des entreprises, en vue d’obtenir des stages, commence par des visites en ligne : pas simple pour ces élèves de BTS, qui connaissent mal ce qu’ils cherchent à trouver...

Rentrée 2012. Comme tous les deux ans, les enseignants s’adressent à la promotion de première année de STS (section de techniciens supérieurs) conception de produits industriels : « Vous devez rechercher un stage pour juin, correspondant aux types de métiers auxquels vous vous préparez. » Et de constater que leurs étudiants ont bien du mal à effectuer cette recherche, utilisant peu ou mal internet. Ainsi ont-ils de la peine à trouver des mots clés performants pour ne pas s’égarer dans des voies qui ne correspondent pas à ce qu’ils cherchent.

Une des raisons de cette difficulté, c’est la méconnaissance du vocabulaire utilisé par les entreprises pour désigner leurs champs d’activités et les métiers qui y trouvent place, et en premier lieu le terme générique « ingénierie mécanique », qui recouvre l’ensemble du champ d’activité de ces futurs techniciens. La séance décrite ici a été conçue pour les aider à s’approprier ce lexique, une étape indispensable dans la recherche de stage, et, au-delà, de leur futur emploi.

L’enseignant fournit aux étudiants une liste d’adresses de sites d’entreprises ou de bureaux d’études (assez importants pour qu’ils aient un site intéressant). Chaque élève doit, sur un site donné, situer l’entreprise, ses activités, ses implantations, le nombre de salariés et leur profil, puis relever les types d’emplois et les termes employés dans les offres d’emplois ; il doit également rechercher ce que dit ce site sur les évolutions de carrière. Il doit noter (sur son cahier, partie stage) les mots inconnus, et en rechercher le sens dans une encyclopédie (Wikipédia suffit). En même temps, il doit effectuer des captures d’écran qui lui serviront de support pour une brève présentation orale.

De fait, les étudiants ont très peu recherché seuls le sens des termes, et c’est la séance de restitution orale qui a permis aux enseignants de reprendre et d’expliciter le vocabulaire.

Quelle efficacité ? Si certains élèves semblent avoir acquis quelques termes plus spécifiques, d’autres n’ont pas profité de la séance. Dans ces classes où l’expression écrite et orale est toujours une difficulté, les enseignants de bureau d’études qui ont mené l’activité auraient souhaité travailler en liaison avec celui de français : par exemple, la lecture des pages ressources humaines des entreprises, où elles définissent l’état d’esprit de l’entreprise et ses valeurs, pourrait être le support d’un travail de français. De même, la préparation de l’oral aurait pu donner lieu à un travail de groupe des élèves qui avaient étudié le même site d’entreprise, et il aurait été utile de définir une trace écrite finale des découvertes faites. Cela se fera peut-être une autre fois !

Michel Blois
Professeur en BTS CPI (conception de produits industriels) au lycée Philippe-de-Girard à Avignon

Article complémentaire au dossier du numéro :

JPEG - 19.6 ko
Cliquez pour découvrir ou commander

Apprendre à chercher, chercher pour apprendre
Revue n°508 - novembre 2013

 

Comment les élèves se débrouillent-ils d’une tâche de recherche, de tri d’exploitation d’informations, en utilisant des supports papier ou numérique ? Comment les aider à développer ces compétences "info-documentaires", à passer de l’information identifiée au savoir assimilé et mobilisable ?


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Pour une formation politique en SES
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Pourquoi ils s’ennuient ?
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Favoriser la persévérance scolaire
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Le pari de l’éducabilité
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    6e sens, du sens pour la 6e
  • N° 531 - S’embarquer dans les apprentissages

    Et pourtant Truffaut n’arrivait pas à apprendre l’anglais !
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Ressources
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Apprendre à être responsable de ce qu’on dit
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    C’est parti, je vote !
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    La coopérative scolaire : levier d’apprentissages citoyens