Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Apprendre et vivre la démocratie à l’école


Actualité de novembre 2003

Apprendre et vivre la démocratie à l’école

Michèle Amiel, Richard Étienne, Marie-Christine Presse - CRDP de l’Académie d’Amiens-CRAP-Cahiers pédagogiques - Octobre 2003 - Prix 14 euros

13 novembre 2003

Présentation

Où donc acquérir une conscience démocratique si ce n’est à l’école ? Par la pratique au quotidien, on s’y exerce et elle s’exerce. Éclairés par des contributions théoriques, les récits d’expériences de ce livre, pilotés par une équipe du CRAP-Cahiers pédagogiques, prouvent qu’on peut concilier la construction de la règle, les nécessaires exigences des savoirs et l’implication de tous, la responsabilisation et donc des pratiques démocratiques. « Cet ouvrage témoigne de véritables changements et d’une floraison d’initiatives originales s’efforçant de faire vivre, localement, des embryons de démocratie scolaire. » (Préface de F. Dubet)

Fruit d’un partenariat entre le CRAP-Cahiers pédagogiques et le CRDP de l’Académie d’Amiens, la série « Dispositifs » de la collection « Repères pour agir » propose des livres alliant le concret des pratiques et une certaine théorisation, nécessaire à un emploi raisonné des « outils ». Elle s’appuie sur l’expérience d’enseignants de terrain et sur les recherches les plus en pointe.

Sommaire

- Préface de François Dubet : l’école est bien plus vivante qu’on ne le croit souvent
- Faire vivre la démocratie à l’école, l’histoire d’un projet et de nombreuses actions

  • Pourquoi cet ouvrage ?
  • Pour suivre le fil. Démocratie et établissement scolaire : mariage d’amour ou mariage de raison ?
  • Regard d’une chercheuse-accompagnatrice du projet (Françoise Cros)

- Chapitre I : des valeurs qui se glissent dans les tout petits riens

  • Sensibiliser aux valeurs démocratiques
  • Le théâtre et la vidéo pour « mieux vivre ensemble »
  • Regarde-moi, j’ai des choses à dire !
  • Ce n’est pas le laisser-faire
  • Yaka, oui mais
  • Les valeurs sont dans l’observation

- Chapitre II : esprit maison, es-tu là ?

  • Dans un lycée « qui revient de loin »
  • Un vent de folie
  • Nécessité et utopie
  • Attention, chantier permanent
  • Comment maintenir l’esprit innovant ?

- Chapitre III : savoirs, pouvoirs, paroles : une question d’équilibre

  • Qu’entendre par démocratie dans la classe ?
  • Je veux être à côté de toi
  • Apprendre son métier d’élève
  • Prendre au sérieux la formation des délégués
  • Ça sert à quoi une deuxième élection ?
  • Rien d’intéressant cette quinzaine
  • L’autonomie mais pas tout seul
  • Dis, comment ça marche ?
  • Apprendre à décider
  • Le plus difficile, c’est savoir écouter
  • Explique-moi pourquoi tu m’as tapé
  • Et si la loi n’est pas appliquée il faut en reparler
  • « J’y vais à Marseille, moi non plus ! »
  • À qui profite la démocratie ?

- Chapitre IV : Un bilan

  • Les questions fondamentale émergent... Partir des pratiques
  • Où en sommes-nous de nos pratiques démocratiques ? Faire le point
  • « Oser davantage » la démocratie ? Ce n’est qu’une étape !
  • Développer la démocratie grâce à l’analyse des situations éducatives ?
  • Le doute en soixante questions

- Interpellation

  • Des petits riens décisifs (Jean-Michel Zakhartchouk)
  • La démocratie, une élaboration longue et difficile (Marie-Christine Presse)
  • Le bon conflit (Michèle Amiel)
  • Les enjeux d’une éducation à et par la démocratie dans le système éducatif français (Richard Étienne)

- Ressources bibliographiques

Les auteurs :

Michèle Amiel a été successivement professeure de lettres, formatrice, puis chef d’établissement : principale d’un collège de ZEP, proviseure en Seine-Saint-Denis, après avoir été chargée de mission au Ministère de l’Éducation nationale. Elle est aujourd’hui responsable d’une cité scolaire à Montreuil. Elle coordonne actuellement les activités d’un réseau d’entraide de personnels sur les élèves en difficulté, s’attachant dans toutes ses activités à articuler la notion de politique d’établissement avec la recherche d’un fonctionnement démocratique.

Richard Étienne, professeur de lettres en collège, s’est longtemps investi dans la formation continue puis initiale des personnels de l’Éducation nationale. Enseignant-chercheur à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, il poursuit ses recherches sur l’enseignement, la formation et l’organisation scolaire. Il consacre ses interventions au niveau national et international à la mise en œuvre du changement en éducation, ce qui l’a conduit à s’intéresser aux pratiques démocratiques dans le cadre de la massification de l’enseignement secondaire.

Marie-Christine Presse, enseignante depuis trente ans, s’est toujours impliquée dans la mise en œuvre des pratiques pédagogiques « dites de discrimination positive » auprès des publics « réputés difficiles » et ce quel que soit le niveau concerné de la maternelle au lycée général et professionnel sans oublier les Segpa. Actuellement enseignant-chercheur au CUEEP de l’Université de Lille-1, elle conjugue au quotidien des recherches sur les valeurs en éducation et la responsabilité d’un dispositif universitaire accueillant des adultes faiblement qualifiés.

Tous trois sont des militants du CRAP-Cahiers pédagogiques.