Accueil > Publications > Articles en ligne > Agir pour l’égalité entre filles et garçons dès la maternelle


N°487 - Dossier "Filles et garçons à l’école"

Agir pour l’égalité entre filles et garçons dès la maternelle

Par Michèle Babillot et Virginie Houadec




Présentation de l’ouvrage  50 activités pour l’égalité filles/garçons à l’école (CRDP Midi-Pyrénées, 2008), proposant documents et activités à destination des enseignants de maternelle et d’élémentaire.


Trois objectifs pour cette publication :
- dépasser les constats sur les inégalités entre filles et garçons, entre femmes et hommes, pour passer aux actes ;
- agir dès l’école maternelle, puisque les stéréotypes sexués se mettent en place très tôt ;
- proposer aux enseignants un outil facilement utilisable.
Cet ouvrage, préfacé par Nicole Mosconi, a été conçu en tenant compte du cahier des charges habituel de la collection « 50 activités » du CRDP. Nous avons voulu insister sur les fiches ressources qui mettent en évidence ce que l’on sait sur les inégalités entre filles et garçons dans chaque discipline et domaine de l’école primaire, et proposer des fiches activités pour les trois cycles (certaines se prêtant à une utilisation pour deux voire trois cycles).

Des ressources pour comprendre ce qui se joue

La fiche ressource Pédagogie et égalité, par exemple, pointe du doigt ces petits riens qui changent le regard, que ce soit l’attitude de l’enseignant ou l’organisation de la classe.
À propos de la prise de parole des filles et des garçons en classe, Annette Jarlégan explique dans la fiche-ressource en mathématiques qu’« on peut être attentif aux interactions verbales maitre-élèves qui prennent place dans la salle de classe. Les recherches menées sur ce point s’accordent à montrer qu’en mathématiques, les garçons tendent à dominer l’espace sonore de la classe et que les enseignants, comme les enseignantes, sans en avoir conscience, interagissent plus avec les élèves garçons, que ce soit lors de contacts à l’initiative du maitre ou de réponses aux interventions spontanées par ailleurs plus nombreuses des garçons. Par conséquent, les interactions verbales maitre-élèves sont, en mathématiques moins nombreuses et pédagogiquement moins riches avec les filles qu’avec les garçons. Il s’agit donc d’être vigilant à la distribution de la parole en classe ».

Que pouvons-nous faire ? Quelques exemples d’activités

Le journal de Grosse Patate, ouvrage de littérature jeunesse préconisé dans la liste proposée par le ministère pour le cycle 3, permet de travailler sur les stéréotypes dits féminins et masculins, d’avoir une réflexion sur l’image du corps, l’image de la femme et de l’homme dans les publicités, dans les journaux féminins.
Dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, on peut faire réfléchir les élèves sur le respect des différences de genre, de caractère, etc. Pour aider les enseignants, une analyse de certains éléments de l’ouvrage est donnée.
La fiche 26 intitulée La cour de récréation concerne les trois cycles. On peut commencer par une observation diagnostique (occupation des espaces, jeux utilisés par les filles, par les garçons, par les deux, repérage éventuel d’agressivité, etc.), puis entamer une réflexion avec les élèves autour de la question : « Tout le monde peut-il jouer à tous les jeux et pourquoi ? » Cela peut déboucher sur de nouvelles règles établies par la classe ou par l’école.
Claire Pontais propose, à la fiche 46, une activité d’EPS destinée au cycle 1, Danser : le Petit chaperon rouge : « Pour la répartition des rôles, les garçons pensent tous au départ qu’ils seront loup et les filles chaperon ! mais les filles ont aussi envie d’être loup. Il faut donc négocier !… »
Le choix des filières et des métiers étant encore très stéréotypé, il nous a semblé important de commencer une réflexion sur ces sujets dès l’école maternelle. Des jeux représentant des hommes et des femmes dans différents métiers sont proposés aux élèves. Le duo des métiers, activité 49, s’adresse à des élèves de cycles 2 ou 3. On peut faire faire une liste des métiers des mères et des pères, observer s’il y a des métiers exercés par les deux sexes, s’il y a des métiers « typiquement masculins » ou « typiquement féminins ». Le but de ces séances est de faire évoluer les représentations des élèves sur l’exercice des différents métiers exercés par des hommes ou par des femmes.
Dans ce même esprit d’ouverture des possibles, ce travail est proposé à des élèves de cycle 1 à partir du jeu le Mémo des métiers.
Ces quelques exemples montrent bien que toutes les disciplines se prêtent à traiter de l’égalité entre filles et garçons, entre femmes et hommes à l’école et cela à tous les cycles.

Ce document peut aider à faire évoluer les représentations des enseignantes et enseignants qui, pour la plupart, ne pensent pas qu’ils défavorisent un sexe par rapport à l’autre dans leur conduite de classe. Pourtant ce « 50 activités » ne peut remplacer une formation indispensable des enseignants sur les concepts d’égalité entre les femmes et les hommes, indispensable pour réduire les écarts de résultats des élèves, particulièrement en lecture, en mathématiques et en sciences, pour faire évoluer les relations entre les sexes, élargir le champ des possibles pour le choix des filières et des métiers, aussi bien pour les filles que pour les garçons.

Michèle Babillot, Virginie Houadec


Voir aussi le dossier : Littérature de jeunesse : pour une égalité filles/garçons


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Un projet bien mené
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Bibliographie
  • L’actualité éducative du n° 533

    Une refondation à poursuivre !
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Un cadre précurseur pour enseigner les sciences en maternelle
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    EPI «  Passerelle  »
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    La Main à la pâte en éducation prioritaire, dans la durée
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    En technologie, l’investigation est-elle suffisante ?
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Monsieur, peut-on utiliser Minecraft ?
  • L’actualité éducative du n° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    «  Ma crainte, c’est que l’école se referme  »
  • L’actualité de la recherche - N° 533

    L’oppression par le genre : une entrave à l’égalité