Accueil > Ressources > Nous avons lu > Accompagnement à la scolarité : à quelles conditions est-il efficace en termes (...)


Accompagnement à la scolarité : à quelles conditions est-il efficace en termes de réussite scolaire ?

Apféé (Association pour favoriser l’égalité des chances à l’école) - Éditions Aléas, 2010, 160 p.

24 août 2010

Cet ouvrage constitue les Actes d’un colloque organisé en novembre 2009 à Lyon pour répondre à la question qui constitue le (très long) titre de cet ouvrage. Chercheurs et acteurs de l’accompagnement apportent leur point de vue, qui ne peut être au final que nuancé, bien entendu.
Dans une première partie, trois dispositifs sont décrits avec précision par Gérard Chauveau (Clubs Coup de Pouce), Emmanuelle Canut (Coup de pouce Langage) et Jean-Michel Le Bail (ateliers lecture-mathématiques). Un certain nombre de points convergents ressortent quant à ce qui peut donner de l’efficacité à ces actions : elles doivent être des « passerelles entre l’intérieur et l’extérieur de l’école, l’enseignant et les parents, le scolaire et le périscolaire, les élèves qui réussissent et ceux qui rencontrent des difficultés ».
Puis des chercheurs nous donnent quelques éléments d’évaluation, tout en s’interrogeant sur les méthodes justement qui permettent d’évaluer l’efficacité. Ce qui ressort aussi c’est que l’évaluation de l’accompagnement reste encore un chantier et que les conclusions ne peuvent être que provisoires. Bernard Suchaud semble repérer l’efficacité d’une aide intensive pour les élèves les plus en difficulté, mais aussi l’importance d’une implication des parents. Après avoir analysé des biais possibles qui peuvent fausser l’évaluation de l’efficacité des dispositifs, Sylvain Broccolichi insiste, lui, sur l’importance de bien former les intervenants.
En conclusion finale, Dominique Glasman pose (comme il en a l’habitude) des questions stimulantes, se demandant par exemple si au fond, l’intérêt majeur de l’accompagnement hors école n’est pas d’interpeler le monde de l’école, la « pousser à s’interroger ou se réinterroger sur ce qu’il lui revient de faire. »

Jean-Michel Zakhartchouk


Programmation 2014-2015 Se procurer les actes du colloque sur le site de l’Apféé