Accueil > Ressources > Nous avons lu > Abc de la laïcité


Abc de la laïcité

Eddy Khaldi, Démopolis, illustrations d’ALF, 2015

11 janvier 2016

Au moment où la laïcité est instrumentalisée de toutes parts pour servir des intérêts et idéologies contradictoires, où l’école est sommée d’être le rempart de ladite laïcité, on pourrait évidemment craindre le pire en ouvrant un nouvel ouvrage consacré au sujet. Heureusement, il n’en est rien. On est face à un ouvrage très pédagogique plus que de parti-pris et les contributeurs de la partie centrale sont suffisamment nombreux et variés pour qu’aucune thèse militante ne s’en dégage.

La première partie est consacrée à l’histoire de la laïcité en France, au contexte européen, à ce que disent les textes constitutionnels et juridiques de la laïcité, à des éléments de définition… et même aux «  dérives sémantiques  » qui, depuis 1925, sont les marqueurs de polémiques. Les éléments de débat sont présentés, le cas particulier de l’Alsace Moselle pris en compte. C’est clair, avec des tableaux synoptiques qui synthétisent les notions principales, les textes essentiels, et comme dans l’ensemble de l’ouvrage, une maquette aérée et une belle part faite aux dessins humoristiques d’ALF.

La seconde partie présente les articles de la Charte de la laïcité ; pour chacun, une page en donne le texte et le commentaire d’une personnalité ; suivent une ou deux illustrations dont beaucoup peuvent servir de documents dans un travail avec des élèves. La plupart du temps, ces contributeurs (parmi lesquels la philosophe C Kintzler, le politique J Glavany, l’IEN et ex-président du HCI Alain Seksig, bref des personnalités très différentes les unes des autres) définissent les notions utilisées dans l’article : ainsi pour l’article 1, MF Bechtel (conseillère d’état et députée) définit «  République indivisible  » et «  caractère laïque/caractère démocratique/caractère social/de la République  », en deux à quatre lignes chaque fois – contrainte de maquette oblige – ce qui conduit à aller à l’essentiel.

Une courte troisième partie est consacrée à la laïcité en éducation, rappelant qu’elle n’est en rien discrimination mais fondement de la liberté individuelle – une façon de solder une équivoque qui nourrit une partie des débats actuels comme les positions de certaines mairies quant à leurs cantines. En annexe, la version intégrale de textes cités partiellement dans la première partie (déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, loi de séparation des Eglises et de l’Etat, circulaires récentes etc), un lexique et une bibliographie.

La variété des textes, la diversité de leur niveau de difficulté, l’ample iconographie font de ce livre un ouvrage accessible à divers types de lecteurs : si seuls les enseignants, les citoyens non enseignants intéressés par le sujet (et les lycéens, avec parfois de l’aide) peuvent profiter de l’ensemble, bien des passages sont accessibles, avec accompagnement du maître, à des collégiens, et certaines illustrations peuvent être utilisés dans un travail avec des élèves de fin d’école primaire. On a bien un ouvrage de référence dans lequel chacun pourra trouver quelque chose à apprendre ou matière à réfléchir.

Elisabeth Bussienne