Accueil > L’actualité vue par le CRAP > À nous de jouer !


Documentaire

À nous de jouer !

Un film d’Antoine Fromental

8 novembre 2017

Difficile de rendre compte de tous les films documentaires sortis depuis quelques mois et traitant de l’école. Avec des intentions et des résultats différents, ils présentent des alternatives à l’école telle qu’elle va aujourd’hui. Il faut faire des choix, et À nous de jouer ! film d’Antoine Fromental sorti le 8 novembre, en est un.


Il y a eu Alphabet, Une idée folle, Cancres... Même le fameux Demain comporte un intéressant volet sur l’école finlandaise. Avec son sous-titre ou devise « changer l’école pour que chacun y trouve sa place », À nous de jouer ! est sans doute plus ancré dans le quotidien des collèges français, parce qu’on y voit des élèves ordinaires et non choisis, un collège ordinaire, où naissent des projets et des moments assez extraordinaires.

Cela se passe à Clichy (Hauts-de-Seine), dans le collège Jean-Macé. Deux classes à horaires aménagés, l’une en théâtre, l’autre en rugby, ont été montées, avec un fort engagement du principal, qui souhaite encourager des méthodes alternatives pour lutter contre l’échec scolaire et le décrochage dans son établissement. On voit donc deux classes de troisième pour lesquelles le défi est important cette année-là : participer aux championnats de France, pour les uns, monter sur la grande scène du théâtre de Clichy, pour les autres.

L'entraineur avec ses joueurs

Ces classes sont financées par les rentrées financières du collège tirées de la formation professionnelle qui a lieu dans le collège, soit 15 à 20000 euros, explique le principal du collège dans le film.

Les élèves en action

Nous publions régulièrement dans les Cahiers pédagogiques et sur ce site des articles présentant des projets que l’on peut rapprocher des classes théâtre et sport présentées ici, mais l’intérêt du film est bien sûr de nous montrer les élèves en action et en interaction, pendant les séances de rugby et de théâtre, pendant les cours, mais hors temps et espace scolaires aussi. Et dans le bureau du principal, pour parler stage de 3e, orientation ou comportement.

Lecture dans le groupe théâtre

Ce qui séduit énormément, bien sûr, c’est l’importance donnée au collectif. C’est une évidence, dans les deux classes, rien n’est possible sans le groupe, puisqu’il s’agit de théâtre et de rugby.

Les règles sont bien présentes. Le film commence sur une scène où une partie des élèves que l’on suivra « bordélise » un cours, refusant de suivre la consigne de l’enseignante. On voit ensuite une scène d’explication où le principal rappelle les règles et insiste sur la chance qu’ont ces élèves de participer à ce projet. Même insistance sur les règles avec l’entraineur de la classe rugby, détaché du club municipal, qui explique à son équipe : « je préfère perdre avec une équipe qui respecte les règles ».

À nous de jouer ! est un film qui nous montre une équipe éducative et des élèves en situation, « les mains dans le cambouis », qui ne cache pas les difficultés et les à-côtés de ces classes à horaires aménagés, notamment dans le traitement de la question de l’orientation et du projet de certains de ces jeunes.

Parmi les petits moments où l’on ne boude pas son plaisir : les victoires très symboliques en rugby de Clichy contre Versailles (3 à 1), ou Paris (2 à 0), ou l’intention de la classe théâtre de monter une version lesbienne de Roméo et Juliette avec les deux intervenants qui les accompagnent.

Cécile Blanchard


Voir la bande-annonce du film

Sur la librairie

 

À l’école du théâtre
Qu’est-ce que les élèves apprennent avec le théâtre, de l’école à l’université, dans toutes les disciplines ? Sans se limiter au théâtre pour lui-même, ni aux liens étroits qu’il entretient avec la langue et la littérature, dans quel but et comment travailler avec le théâtre pour optimiser les apprentissages de tous les élèves ?

Voir le sommaire et les articles en ligne


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.