Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité de la concertation sur la refondation de l’école > 12 mesures, à court et moyen terme


12 mesures, à court et moyen terme


A. Reconsidérer les évaluations de fin de scolarité obligatoire, les épreuves du brevet s’intégrant dans la validation du livret personnel de compétences, et comportant une réalisation écrite et orale mettant en jeu plusieurs disciplines et compétences.

B. Inclure dans le baccalauréat plusieurs épreuves sur le modèle des travaux personnels encadrés, afin d’évaluer, dans la perspective de la préparation des études supérieures, des connaissances et des compétences acquises dans différentes disciplines : travailler en groupe et en autonomie, réaliser une présentation orale.

C. Refonder un conseil national qui définisse les programmes scolaires en termes d’objectifs nationaux, avec mission aux équipes de les mettre en œuvre selon les contextes locaux.

D. Mettre ces programmes en conformité effective avec la logique du socle commun, en particulier pour la scolarité obligatoire.

E. Élaborer une formation initiale des personnels sur plusieurs années, en allégeant fortement le service des stagiaires et néo-titulaires, avec modalités d’accompagnement renforcées, formation des tuteurs, alternance entre terrains de stage et lieu de formation.

F. Instituer une obligation de formation continue, individuelle et collective, intégrée dans les services, prise en compte dans l’évaluation et le parcours professionnel.

G. Définir le temps de service des enseignants du primaire et du secondaire par demi-journées de présence dans les établissements, incluant une part de temps d’enseignement, une part de missions complémentaires (concertation, tutorat, accompagnement, rencontres avec les parents, les partenaires extérieurs).

H. Faire évoluer l’inspection des enseignants vers une évaluation individuelle et collective, centrée sur les moyens mis en œuvre pour faire progresser les élèves, en particulier les plus en difficulté.

I. Transformer les conseils d’administration et les conseils d’école : élection du président par les membres du conseil, intégration de représentants d’associations locales, pour répartir le pouvoir et prendre davantage en compte le territoire.

J. Donner au conseil pédagogique la responsabilité de la mise en œuvre des priorités pédagogiques du projet d’établissement défini par le conseil d’administration.

K. Ouvrir les locaux des établissements scolaires pour favoriser des activités sociales et culturelles encadrées par des partenaires extérieurs comme la participation des parents à la vie de l’école.

L. Développer les instances, les lieux et les moments permettant l’engagement, la responsabilisation et l’exercice des droits des élèves, par exemple un conseil régulier de la vie de la classe.