Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > «  Est-ce que ça se mange ?  »


L’actualité éducative du n° 499 - septembre-octobre 2012

«  Est-ce que ça se mange ?  »

La chronique d’é.l@b


Faire deviner ce qui figure sur une photo en posant des questions en 140 caractères ? Voilà le principe de la photodevinette via Twitter. C’est durant l’été 2011, pendant un séjour en Corse, que m’est venue l’idée d’un jeu collaboratif à partir de photos surtout choisies parce qu’elles induisent ou éveillent des images mentales nombreuses.

PNG - 88.2 ko

Une fois cette image recadrée, annoncée et accrochée sur le fil Twitter, je réponds par oui ou par non aux propositions des joueurs (merci la limite des 140 caractères !) venus de tous horizons. C’est dans le croisement des propositions et des réponses, grâce à une recherche collaborative où chacun peut trouver sa place et rebondir sur les autres propositions, que le groupe de joueurs avance vers la découverte de l’origine de la photo. Cette démarche exploratoire, initiatrice de curiosité, d’émotions, de surprises, de questionnements, d’échanges, de partages, de découvertes improbables, d’humour et même de délire quelquefois, fait la richesse de la #photodevinette.

Un outil pédagogique ?

Fort donc de cette petite réussite, j’ai décidé de tester et exploiter le principe avec des classes qui twittent : les #twittclasses. Ces premières #photodevinettes pour classes ont eu lieu à la fin du mois de juin, avec quelques classes qui pouvaient y participer sur les créneaux proposés.

— @crotenaycycle3 : «  Est-ce de la nourriture ?
— Disons que oui.

— @scalata11 : Est-ce que c’est vivant ?
— Non.

— @CM2_A : Est-ce que ça se mange ?
— Mmm… Non, mais…   »

Le pari du jeu est que chacun vienne confronter ses propositions à celles des autres, plus ou moins éloignées des siennes, et renégocier ainsi en lui certains des concepts qui sont liés à la #photodevinette.

— @CM2_A : «   Est-ce que c’est moisi ?
— Mmm… Non.

— @crotenaycycle3, @Pareils_FR : Est-ce de la peau de fraise ?
— Non.

— @scalata11 : Est-ce que c’est de la confiture ?
— Je sens que ça réfléchit fort dans les #twittclasses ! Mais non.   »

C’est alors, dans ces renégociations rendues possibles par les conditions et le déroulement du jeu de la #photodevinette, que se construisent les mécanismes pour apprendre à apprendre, dans un espace où s’ancre le plaisir d’apprendre. C’est pourquoi il est important que ce soit le groupe classe qui soit le premier groupe de recherche, la renégociation se nourrissant de croisements et de confrontations. L’échange avec les autres classes sur Twitter vient ensuite relancer la donne.

Et vous, vous aviez trouvé qu’il s’agissait d’une clémentine sèche ?

David Hébert

https://docs.google.com/file/d/0B9K...