Accueil > Publications > Les avant-propos > « C’est à plusieurs que l’on apprend tout seul »


N° 505 Mieux apprendre par la coopération

« C’est à plusieurs que l’on apprend tout seul »

Sylvain Connac et Stéphanie Fontdecaba

L’avant-propos du dossier laisse la parole aux enfants dans les classes. Ce qu’ils pensent de travailler en coopération ? Ils vont vous le dire.

JPEG - 52.5 ko
Stéphanie Fontdecaba et Sylvain Connac, coordonnateurs du dossier

«  Si je ne pouvais pas travailler avec les autres, ils ne pourraient rien m’apprendre. J’ai plein de difficultés mais c’est bien la coopération, parce qu’on apprend des choses aux copines.  » Isaline, CE2, Lespignan

«  Moi, je trouve cela moyen. C’est bien, mais en même temps les autres en profitent pour parler et cela fait trop de bruit.  » Louis, CM1, Montpellier

«  C’est mieux que quand on travaille seul, parce qu’on peut s’aider les uns les autres. Je ne veux pas que mon maitre nous l’interdise parce que, sinon, on aurait des problèmes.  » Ryan, CM1, Lespignan

«  Dans la classe, on peut travailler avec le maitre mais aussi avec les copains et c’est bien du travail. J’apprends des choses que je ne comprenais pas tout seul. Alors je ressens de la joie. Dès que tu as besoin d’aide et que le maitre ne peut pas t’aider, comment peux-tu faire seul ?  » Jawad, CM1, Montpellier

«  Si le maitre est occupé avec un autre élève, on n’a pas besoin de le déranger. On apprend à donner des indices, mais sans donner la réponse. Et on peut faire comme les grands !  » Lisa, CM2, Lespignan

«  Je trouve que c’est utile pour réussir. Mais nous n’avons jamais les mêmes réponses que les autres et des fois, c’est difficile.  » Kilian, CM2, Lespignan

«  C’est bien mieux que de travailler tout seul. J’aime bien expliquer aux autres quand ils ne comprennent pas.  » Louis, 4e, Montpellier

«  C’est beaucoup plus pratique : si on ne sait pas, on demande aux autres. Il n’y a pas que la professeure qui peut aider. Ce n’est pas tricher, parce que les autres ne nous donnent pas les réponses.  » Joseph, 4e, Montpellier

«  Je trouve cette organisation intéressante, parce que nous disposons de plusieurs avis et de plusieurs techniques. On peut ensuite les vérifier par nous-mêmes. En plus, quand on nous demande d’aider, ça nous fait réviser.  » Lucas, 3e, Montpellier

«  Ça part dans tous les sens ! Il faudrait être deux au maximum. Le principe normal du "je regarde et je gratte" est plus facile. Mais je ne suis pas contre le travail coopératif à 100 %.  » Guillaume, 3e, Montpellier

«  Ça motive plus pour travailler. C’est comme si on avait plusieurs cerveaux. Je préfère quand c’est un jeune qui nous explique, parce que je comprends mieux ses mots.  » Flore, 3e, Montpellier

«  Ça change du travail individuel. Ce qui est bien, c’est le changement. Mais il y en a qui mettent la pagaille. C’est bien que les règles et les consignes soient précises.  » Yoann, 3e, Montpellier